Capnomancie

La capnomancie est un art divinatoire, tombé en désuétude, qui interprétait les formes et les couleurs d’une fumée pour en déduire des présages.

Il existait deux grandes méthodes pour pratiquer la capnomancie. La première consistait à faire brûler des plantes ou des graines, et à interpréter la fumée émise en fonction de sa densité, de sa couleur, de son épaisseur et de la direction qu’elle prenait :

« On procède de la façon suivante : on jette au feu des graines de pavot, de sésame ou autres graines oléagineuses, puis on observe attentivement la fumée produite par leur combustion. Si cette fumée est légère et transparente et qu’elle s’élève vers le ciel, c’est un signe favorable dans le cas contraire, si cette fumée se répand épaisse, dense autour de l’autel, c’est d’un fâcheux augure. Le devin tire aussi des inductions des lignes ou figures formées par les capricieux méandres de la fumée, s’élevant dans les airs. »

Une seconde méthode consistait à étudier la fumée émise lors de bûchers sacrificiels :

« …tantôt on observait la fumée des sacrifices. Cette dernière espèce de capnomancie était la plus généralement usitée, et celle à laquelle on attachait le plus d’importance. Si la fumée qui partait de l’autel était légère, peu épaisse si elle n’était point rabattue par le vent et s’élevait en ligne droite, sans se répandre à l’entour de l’autel, l’augure était bon. Théophylacte remarque que les Juifs étaient également adonnés à cette pratique, comme paraît le prouver l’histoire de Caïn et d’Abel. »

Source Wikipédia

Retour