Ruggieri Cosimo

Astrologue italien de la fin du XVIe siècle né à Florence, il est le fils d’un médecin, astrologue et devin: Roger l’ancien (Ruggiero il vecchio).
Amené en France par Catherine de Médicis, il devint son confident et son conseiller et exerça sur elle une influence considérable.
On prête à Ruggieri un certain nombre de prédictions. Il aurait affirmé à Catherine de Médicis qu’elle serait reine de France – alors qu’elle était mariée à Henri II, qui n’était à l’époque que le cadet du roi régnant, – et qu’elle aurait 10 enfants – au moment où elle se croyait stérile.
La légende dit aussi qu’il aurait montré la durée des règnes des fils de Catherine dans le Château de Chaumont sur Loire en utilisant des miroirs. L’avenir de ces monarques lui aurait été ainsi révélé jusqu’à la fin des Valois et l’avènement de Henri IV. Si Ruggieri était un grand spécialiste des astres (on peut encore voir sa tour d’observation à Paris, près des Halles), il était également familier avec d’autres méthodes magiques : lecture dans les viscères des animaux, miroirs magiques, envoûtement à l’aide d’épingles plantées dans des figurines de cire.
La littérature du XIXe siècle s’est aussi emparée de l’histoire pour la rendre encore plus spectaculaire et fantastique.
L’apparition du personnage de Ruggieri dans les romans d’Alexandre Dumas et de Balzac a achevé d’en faire une figure légendaire de devin de cour.

Retour