Sir Scott Michael

Sir Michaël Scott est un peu le Merlin écossais.
Linguiste, scientifique et philosophe, il fut l’astrologue de Frédéric II, maître du Saint Empire romain germanique. Son implication dans l’alchimie, l’astrologie et l’astronomie lui a donné une réputation de “magicien” dans la mythologie écossaise.
Beaucoup de légendes courent à son sujet : il aurait créé une rivière en une nuit, ou encore il aurait guéri des blessés … Michael Scott a fait des études à Oxford et dans une université parisienne.
Au début du XIIIe, à Tolède, il acquiert une connaissance suffisante de la langue arabe pour traduire les œuvres d’Aristote.
Il se rend ensuite en Sicile et devint très connu des milieux pontificaux.
À ce moment là, Michaël Scott est également connu pour ses travaux en astrologie, alchimie et médecine. Certains prétendent même qu’il a été capable de guérir certaines maladies de l’Empereur et ses théories sur l’astrologie ont été d’un grand intérêt pour Frederick II.  Il avait notamment prédit avec succès l’issue de la guerre de Lombardie.
Mais comme l’Empereur doutait toujours de ses dons de magicien, il décida de le mettre au défi. Scott devait mesurer la distance entre le sommet d’un clocher et le ciel. Une tâche dûment accomplie par le magicien. Epaté, l’Empereur décida alors d’enlever secrètement quelques pouces du sommet de la tour et a demandé une autre mesure.  Mais Scott devina le stratagème et déclara que “le ciel s’était éloigné de la tour” lors de cette seconde mesure.
Grâce à sa réputation de magicien, Michaël Scott est entré dans les mythes et les légendes d’Europe. Le magicien a même fasciné de nombreux écrivains, comme Dante et de James Hogg.

Retour